Mathématiques industrielles

Responsable du Domaine d'activités: Sean Bohun, UOIT, sean.bohun@uoit.ca

Les mathématiciens appliqués canadiens sont actifs dans tous les secteurs industriels, contribuant à l’innovation et à la résolution de projets techniques complexes. Bien souvent, les mathématiques constituent l’un des éléments d’un problème technique plus vaste (ou représentent une solution possible). On appelle mathématiques industrielles l’ensemble de cette activité, qu’elle s’exerce en université ou au sein de l’industrie. Voici quelques exemples de techniques associées aux mathématiques industrielles :

• Modélisation mathématique : description de systèmes physiques, financiers ou autres sous forme d’équations mathématiques. Dans les domaines d’application traditionnels, telle la mécanique, les modèles prennent souvent la forme d’équations différentielles, mais ils peuvent également prendre la forme de modèles mathématiques discrets ou algorithmiques, ou encore probabilistes/stochastiques

• Techniques d’optimisation : discrètes or continues

• Techniques d’approximation et d’analyse : analyse dimensionnelle, asymptotique, etc.

• Techniques de calcul scientifique

Bon nombre de membres de la SCMAI travaillent dans le domaine des mathématiques appliquées au Canada. Ils participent à des projets de recherche collaborative avec des entreprises industrielles et des organismes gouvernementaux. Ces chercheurs bénéficient du soutien et du financement du MITACS, de Mprime, du CRSNG, du PIMS, de l’Institut Fields, du CRM, des CDC canadiens, de l’ASPC et des organisations collaboratrices elles-mêmes.

Le prix CAIMS-Mprime en mathématiques industrielles couronne chaque année des travaux de recherche exceptionnels dans une branche quelconque des mathématiques industrielles. De nombreux membres de la SCMAI participent régulièrement au Groupe canadien des études en industrie et à des activités de formation d’étudiants gradués.